Signez la pétition en ligne pour la création d’une Police Municipale à Champigny !

Nombreux sont les exemples du quotidien qui nous montrent que dans Champigny la sécurité des Campinois n’est pas assurée. Pire, aucune politique n’est menée actuellement par la municipalité en matière de sécurité !

Dans un contexte dramatique et l’état d’urgence dans lequel se trouve notre pays, nous pensons que la sécurité des Campinois doit être une priorité.

Beaucoup de Campinois sont venus nous trouver pour nous faire part de leur besoin de sécurité. Face à l’inaction de la municipalité, nous avons donc décidé de créer une pétition pour encourager la mise en place d’une Police Municipale. En complément de la Police Nationale, nous pensons qu’une police de proximité améliorerait considérablement la tranquillité des Campinois.

En comparaison, toutes les villes limitrophes à Champigny (Bry-sur-Marne, Nogent-sur-Marne, Villiers-sur-Marne, Le Plessis Trévise, Chennevières, Saint-Maur et Joinville-le-Pont) en sont déjà dotées avec une diminution significative de la délinquance, POURQUOI PAS NOUS ?

Signez la pétition en ligne :

https://www.change.org/p/monsieur-le-maire-de-champigny-sur-marne-pour-une-police-municipale-%C3%A0-champigny-sur-marne?recruiter=94377552&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

PM

Lire la suite

Développement économique, le mirage Campinois !

Tribune d’Alain CHEVALIER, Conseiller municipal du groupe Champigny, Demain – Mai 2016

« On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps » écrivait Abraham Lincoln, cela devrait nous faire réfléchir sur la propagande du Maire concernant le développement économique.

Avec un taux d’emploi de 0,47 Champigny est à la traîne dans le classement du nombre d’emplois créés dans les villes   du Val de Marne. La propagande communale s’active « Une manne d’emplois seront créés, dit le Maire, avec l’arrivée prochaine du métro ». Aujourd’hui nous constatons des fermetures, des expropriations, des délocalisations de commerces et d’entreprises. Parmi les nombreux  témoignages des Campinois nous en avons sélectionné deux.

Alain Chevalier, conseiller municipale du groupe Champigny, Demain
Alain Chevalier, conseiller municipale du groupe Champigny, Demain

Le dernier artisan chocolatier pâtissier de l’avenue Roger Salengro et  je cite Madame M, « nous   jetons l’éponge, après le combat pour que notre activité créée il y a plus de dix ans soit maintenue, nous avons préféré rejoindre Joinville une commune plus accueillante pour notre commerce ».  Ce sont 3 emplois Campinois en moins. Monsieur D de Vulco avenue de Gaulle nous fait part de sa déception « Je me suis battu plus de 2 ans, mais le Maire veut construire des HLM sur le terrain que j’occupe, en juillet 2016, je transfère mon activité avec mes 10 salariés à Saint Maur ! ».

La mairie se retranche derrière ce Grand Paris à qui il revient d’indemniser les commerçants. Le scénario est parfaitement rodé : le Grand Paris commence immédiatement les travaux, il installe des palissades masquant les magasins, et supprime des places de parking ! Existe-t-il plus terrible chose pour un commerçant que de voir, sa clientèle fondre comme neige au soleil ? Le maire devait faire exactement l’inverse : gérer l’indemnisation des commerçants, les épauler pour trouver où s’installer sur la Ville, alors ensuite  les travaux auraient pu commencer. La mairie aurait dû mettre son service juridique à la disposition des commerçants afin d’équilibrer un peu les négociations avec l’armée d’avocats du Grand Paris. On est loin de la solidarité et des valeurs communistes !

Le Maire ne fera rien, son truc au Maire, c’est le logement social, c’est son domaine d’excellence. Dès que la mairie découvre 10 m2, il faut immédiatement qu’elle construise, quitte à modifier le PLU pour les rendre constructibles. Naturellement, cette frénésie de construction n’est pas sans arrières pensées, mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps.

Vos conseillers municipaux :

 

Alain CHEVALIER  Tél : 06 07 44 70 28          Isilda SILVA de AMORIN  Tél: 06 81 56 74 54

                             champignydemain@gmail.com  – https://www.facebook.com/champignydemain/

Lire la suite

Pourquoi faut-il une Police Municipale à Champigny ?

« La sécurité n’est pas un tabou, exigeons la tranquillité publique » Jean-Baptiste ROBLIN, Président de Convergences Champigny, Conseiller National Les Républicains

Nous avons lancé le mois dernier une pétition pour la création d’une Police Municipale. Nous pensons en effet que la situation est grave et urgente dans notre commune de Champigny : la sécurité n’est pas un tabou et nous exigeons non seulement la tranquillité publique pour tous les habitants mais aussi une réaction réelle du Maire.

En allant régulièrement à votre rencontre, vous avez été nombreux à nous interpeller sur l’utilité d’une Police Municipale, ses prérogatives, son coût et ses avantages. Voici quelques éléments de réponse qui vous éclaireront sur le sujet.

Une Police de proximité

Tout d’abord la Police Municipale est avant tout une Police de proximité, donc par définition proche de la populatioPMn, de leurs quartiers et de leurs commerçants. Elle est gérée directement par le maire ce qui permet d’avoir une vraie visibilité sur la sécurité de la ville. La police municipale a malgré tout  en partie les mêmes droits que la police nationale.

Ses prérogatives se définissent par un contrat (convention entre la PM et la PN) qui passe par le préfet avec trois priorités :

  • Tranquillité publique
  • Violence aux femmes
  • Délinquance

Il est important de noter que les ASVP, que nous avons à Champigny, ne sont pas des Policiers et ne sont pas là pour assurer la sécurité des Campinois. Ce sont des agents communaux qui ont des fonctions très limités, c’est à dire de constater et verbaliser les cas d’arrêts ou de stationnements interdits, gênants, abusifs et constater les infractions et les contraventions aux dispositions des règlements sanitaires relatives à la propreté des voies et espaces publiques.

La ville de Champigny aujourd’hui ne possède pas d’agents dont la fonction est d’assurer la sécurité des Campinois.

Possibilités d’intervention et équipement

Il existe plusieurs possibilités de brigades dans la mise en place d’une Police Municipale :

  • Brigades mobiles (voiture…)
  • Chien d’arrêt à outil de dissuasion ;
  • Brigade à vélo (plus de visibilité et  deproximité pour la population) ;
  • Brigade de nuit ou alors équipe prolongée jusqu’à deux heures du matin voiture et/ou moto).

Ces brigades sont extrêmement utiles car elles veillent en permanence dans la ville et luttent indirectement contre les risques de cambriolages, de braquages, d’incivilités, d’agressions… Cela permettrait d’avoir des équipes mobiles permanentes qui circulent dans toute la ville et pourraient intervenir à tout moment en cas d’urgence.

Les policiers municipaux peuvent être équipés des outils suivants pour assurer la sécurité de la population :

  • Gilet pare-balle obligatoire
  • Bombe lacrymogène
  • Bâton Télescopique
  • Flash Ball
  • Tazer
  • Une arme de 4ème catégorie (formation + entrainement  + examen psychologique obligatoire) : il est évident que l’armement est une option mais à laquelle il faut réfléchir. Un Policier doit pouvoir se défendre dans l’exercice de ses fonctions.

Quelques chiffres clés

Pour une Police Municipale efficace à 100%, il faudrait un Policier pour 1 000 habitants. Il ePMst évident, pour des questions budgétaires, qu’il n’est pas envisageable dans un premier temps d’avoir  plus de 70 agents municipaux !

Sur une ville de 76 000 habitants, aussi étendue que Champigny, une Police Municipale avec des brigades mobiles permanentes est surtout l’assurance d’avoir une intervention rapide (service que ne peut pas produire la Police Nationale car débordée). Vous êtes d’ailleurs nombreux à nous avoir fait part de cette anomalie.

Parlons budget ! La mise en place d’une Police Municipale avec une vingtaine d’agents représente, hors investissement, un budget annuel de 800 000 € en fonctionnement. Il peut être financé par une gestion rigoureuse des dépenses, en particulier les frais de communication.

La sécurité n’est pas un tabou, exigeons la tranquillité publique !

Voici pour rappel le lien pour signer en ligne la pétition pour la création d’une Police Municipale :

https://www.change.org/p/monsieur-le-maire-de-champigny-sur-marne-pour-une-police-municipale-%C3%A0-champigny-sur-marne

Lire la suite

Exigeons la sécurité !

Tribune d’Isilda SILVA DE AMORIN, Conseillère municipal du groupe Champigny, Demain – Avril 2016

La sécurité est l’un des droits fondamentaux du citoyen. De plus, il est un facteur essentiel de la cohésion sociale et de la qualité de vie de la population.

C.M, 43 ans père de famille du Quartier Centre-ville–Musselburgh « Je rentrais à pied par les Bords de Marne après une journée de travail. Près du pont, l’éclairage depuis quelques temps ne fonctionnait pas. J’ai vu au loin trois jeunes qui discutaient, ils ont voulu me racketter mon portable et en quelques secondes j’étais au sol, frappé à coup de pieds par ces trois jeunes mineurs. Quelques jours plus tard, c’est mon voisin qui s’est fait agressé. La police nationale et l’hôpital m’ont confié qu’une vague d’agression avait lieu sur les Bords de Marne. Je ne me sens pas en sécurité dans cette ville, je ne veux pas que mes enfants grandissent dans une ville où la sécurité n’est pas assurée. C’est inadmissible qu’une ville de 76 000 habitants n’ait pas une police municipale, je suis écœuré, j’envisage même de quitter Champigny ».

La situation de ce père de famille n’est pas un cas isolé, lors des divers conseils de quartier les Campinois remontent régulièrement incivilités, cambriolages et agressions. L’antenne de police nationale du Bois l’Abbé est débordée et ne peut pas répondre aussi efficacement qu’elle le souhaiterait à toutes les demandes.

Isilda Silva De Amorin
Isilda Silva De Amorin, Conseillère Municipale du groupe « Champigny Demain ».

Une police municipale collabore étroitement avec la nationale. Elle assure principalement des missions de proximité, la sécurité quotidienne, la surveillance générale de l’espace public, l’amélioration du cadre de vie des habitants, la tranquillité publique. Ces éléments contribuent à rassurer la population et à prévenir incidents et actes de délinquance. Toutes les villes limitrophes, possèdent une police municipale, une diminution significative des incivilités et de la délinquance y sont systématiquement constatées. Au vu de la mauvaise gestion de la municipalité et de ses priorités discutables, des économies sur des postes tels que les frais de fonctionnement permettraient de financer à eux seuls notre police municipale. Pour un coût de 800 000 euros, nous pourrions bénéficier de 22 policiers ainsi que l’encadrement nécessaire.

La sécurité des Campinois doit être une priorité, c’est pourquoi nous avons lancé une pétition pour exiger une police municipale. Vous pouvez la retrouver sur notre site internet.

Campinois(es), si vous aussi vous souhaitez partager le quotidien de votre quartier, contactez CHAMPIGNY, demain… (mail, téléphone, courrier en mairie) nous ne manquerons pas de relayer l’information.

Vos conseillers municipaux :

Alain CHEVALIER  Tél : 06 07 44 70 28          Isilda SILVA de AMORIN  Tél: 06 81 56 74 54

champignydemain@gmail.com  – https://www.facebook.com/champignydemain/

Lire la suite

Leon Duprat, un projet urbain mal accueilli….

Tribune d’Alain CHEVALIER, Conseiller municipal du groupe Champigny, Demain – Mars 2016

Le nouveau groupe que nous formons avec Isilda Silva de Amorin a décidé dans ses tribunes de donner la parole aux Campinois (es). Favoriser l’expression de la démocratie participative c’est s’intéresser à la vie de la cité, n’est-ce pas le sens premier du mot POLITIQUE ?

Jacques Reinhardt, président de l’Association de défense du Village de Coeuilly (7400 habitants) et les riverains du stade Léon Duprat nous font part de leur opposition au projet de construction de 12 maisons de ville sur le stade, le Président ajoute : « Coeuilly c’est essentiellement de l’habitat individuel, d’autant que depuis 50 ans la Mairie n’avait jamais envisagé de nouvelles constructions ». Alors que s’est-il passé ? Vraisemblablement une erreur de prévision aux Simonettes Sud où 15 logements en « location-vente » pourraient être détruits afin d’augmenter le nombre de voies de la SNCF ! La Mairie a voulu nous faire, croire au relogement de ces 15 familles alors que c’est à la SNCF de le faire. La Mairie réalise une plus-value de 866 000 € sur des terrains non valorisés pour le sport depuis plus d’un demi-siècle ! Habituée à modifier le PLU dès qu’une difficulté apparait, le Maire tente de transformer le zonage UL (équipement sportif) en zonage UPa ut*(zone pavillonnaire) mais les riverains veillent à la sauvegarde de leur quartier.

Le président Jacques Reinhardt indique « Des logements supplémentaires c’est plus de voitures, plus de besoins de stationnement, moins de surface verte, plus de classes surchargées…et des soucis avec l’assainissement. Pour les habitants du quartier c’est une atteinte à leur cadre de vie. Si le projet avait été de mettre en place d’aires de jeux, ou la création d’espace de convivialité avec des bancs, l’accueil aurait été différent ». Le Maire voudrait passer en force, il avait même dépêché sur place un architecte et un géomètre, c’est mal connaître la détermination des riverains qui l’ont signalé sur le registre de l’enquête publique, en réunion, avec une pétition signée par plus de 900 personnes. Premier recul, le Maire a retiré la modification du PLU. L’Association de défense a pris un avocat, pour veiller que le projet ne réapparaisse dans quelques mois !

Campinois(es) si vous avez dans votre quartier des suggestions à partager contactez-nous, nous ne manquerons pas de relayer l’information.

Alain Chevalier, conseiller municipale du groupe Champigny, Demain
Alain Chevalier, conseiller municipal du groupe Champigny, Demain

Vos conseillers municipaux :

Alain CHEVALIER Tél : 06 07 44 70 28 / Isilda SILVA de AMORIN Tél: 06 81 56 74 54 champignydemain@gmail.com – https://www.facebook.com/champignydemain/

 

Lire la suite